Rechercher
  • Robert Pascale nutrithérapie

Notre alimentation et nos émotions sont liées.


La nutrition comportementale nous aide à comprendre le lien entre notre comportement alimentaire et nos émotions, nos besoins.

Il est important de reconnaître et d'accepter nos émotions pour mieux les gérer.

Le seul moteur est le plaisir.

Le changement alimentaire est souvent synonyme de frustration, de privation et de stress.

Quels plaisirs autre que la nourriture avez-vous?

Les bonnes questions à se poser sont :

- Depuis quand ai-je pris du poids ?

- Pourquoi je veux maigrir ? Déclic ?

- Pourquoi est-ce important pour moi de maigrir ?

- Qui sont les individus capables de m'aider et les saboteurs.

- Quels sont les freins qui m’empêcheraient de perdre du poids ?

Colère : "Ce n’est pas juste alors que mon mari mange de tout...."

Peur : De ne pas y arriver, de reprendre, que l’entourage ne me soutienne pas.

Frustration : "C’est trop dur de se priver."

Les croyances limitantes : "Tu dois finir ton assiette."

Un changement après l'autre.

Nous commençons par un changement alimentaire simple. Ce changement devient une habitude puis est acquis.

Une bienveillance envers nous.

- "Je me pardonne mes écarts et je les comprends pour me donner une autre chance."

"L’erreur est une étape vers le chemin de la réussite" de G.Bachelard

Combien de fois sommes-nous tombés avant de savoir rouler à vélo ?

- Il ne faut pas s'isoler.Tout est une question de stratégie alimentaire les jours qui suivent une fête, un resto.

Vos objectifs.

Le pouvoir de la visualisation : "Je me vois à mon poids désiré de ..kg et ça me plait".

Qu'est-ce que je gagne à perdre du poids?

Si vous désirez en savoir plus, n'hésitez pas à prendre rdv pour une consultation santé en cliquant ici.


66 vues

Page Facebook :

  • Facebook Social Icon

pascalerobert.be

© 2015 - Pascale ROBERT Nutrithérapeute

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now